Après le crocodile de Tunis et le rhinocéros français,...le flamant rose tchèque !

Après le crocodile de Tunis et le rhinocéros français,...le flamant rose tchèque !
 
 
Trois garçons de 5, 6 et 8 ans ont tué un flamant rose dans un zoo de Jihalava, vendredi dernier. Ils lui ont jeté des pierres, blessant un autre animal. Une attaque violente, commise par trois enfants. Vendredi dernier, trois garçons de 5, 6 et 8 ans ont jeté des pierres sur des flamants roses du zoo de Jihvala, en République tchèque. Un animal a été tué et un autre blessé avant qu’un employé du zoo n’arrive, poussant les enfants à prendre la fuite depuis l’enclos où ils avaient réussi à entrer en grimpant par-dessus les barrières. La police est parvenue à remonter la trace de deux des trois garçons grâce aux caméras de surveillance
 
Le flamant rose tué avait 16 ans et était arrivé à Jihlava après les inondations qui avaient touché le zoo de Prague en 2002. Depuis, il avait eu huit petits. Le deuxième flamant présente une fracture ouverte à une patte. Selon Martin Malac, un des employés du zoo interrogé par la chaîne TV Nova, les enfants n’ont pas présenté de motif derrière leur geste et n’ont pas montré de remords.
 
D’autres gestes violents dans des zoos
 
Fin février, l’hippopotame du zoo d’El Salvador Gustavito a été tué, attaqué à l’aide de barres de fer, de couteaux et de pierres dans son enclos, en pleine nuit. Les soigneurs n’ont rien pu faire pour l’animal âgé de 15 ans tant ses blessures étaient graves. Vladan Henriquez, le directeur du zoo, les avait détaillées: «Il avait reçu de multiples coups sur tout le corps, il avait des hématomes des deux côtés de l’abdomen, il avait plusieurs plaies sur une patte, il avait des coups infligés au pic à glace dans la joue, et une lacération d’environ 15 centimètres, il avait des lacérations à l’abdomen.» Quelques jours plus tard, c’est un crocodile du zoo du Belvédère, situé dans le centre de Tunis, qui a été tué : des visiteurs lui ont jeté des pierres sur la tête, provoquant des blessures mortelles.(Paris Match)
 
Lire la suite ici:
 

Commentaires

Ajouter un commentaire