Guerre fratricide Lazhar Akremi vs Sofien Toubal : BCE en arbitre ?

   Guerre fratricide Lazhar Akremi vs Sofien Toubal : BCE en arbitre ?

 

La guerre fait son plein entre Lazhar Akremi un des premiers fondateurs de Nidaa Tounès et Sofien Toubel le président du groupe parlementaire de ce parti. Le premier a accusé le second de corruption allant jusqu’à préciser qu'il touche un salaire mensuel de 6000 dinars d’un autre parti dont il révélera l’identité ultérieurement. Toubel est "parmi les personnes qui ont grimpé dans les postes au parti sans compétence et sans les attributs de contribuer sauf à la démolition",a-t-il dit.

Akremi a d’ailleurs demandé à être convoqué par le parquet pour qu’il puisse fournir à la justice les informations dont il a connaissance sur les « malversations » de Toubel.

Le président du groupe parlementaire du Nidaa a répliqué à Lazhar Akremi en le qualifiant de « menteur » et en soulignant que « la caravane passe et les chiens aboient ».

Première conséquence de cette passe d’armes. Lazhar Akremi a été convoqué pour comparaître la semaine prochaine devant le juge d’instruction en tant que témoin, à la suite des accusations de corruption qu’il a formulées à l’encontre de Sofiène Toubel.

Le fondateur de Nidaa Tounès, Béji Caïd Essebsi sera-t-il obligé d’arbitrer ce sérieux différend. En effet l’ancien ministre a indiqué avoir été reçu ce jeudi par le président de la république pendant une heure, et qu’il a porté à sa connaissance tous les abus de Toubel. « Ce que je peux dire, c’est que la situation actuelle est loin de lui plaire », a-t-il précisé.

Commentaires

Ajouter un commentaire