La clinique Bon Secours à Gabes et GE annoncent l’installation du premier scanner Optima CT660 en Tunisie

La clinique Bon Secours à Gabes et GE annoncent l’installation du premier scanner Optima CT660 en Tunisie
 
 
Les progrès pour lutter contre le cancer s’accélèrent de jour en jour grâce à des acteurs de la recherche engagés dans cette lutte, qui tentent inlassablement de déployer d’efforts et de moyens pour traiter de la manière la plus efficace et la mieux adaptée possible cette  maladie.
 
La Tunisie a pour sa part, a aussi  fait un bond énorme dans ces avancées, où elle vient d’installer le premier scanner volumique Optima CT660 de GE en Tunisie et plus précisément à la clinique Bon Secours à Gabes.
 
« Le développement rapide des maladies non-transmissible (MNT), tels que le cancer ou les maladies cardiovasculaires, est l’un des plus grands fléaux auxquels nous sommes confrontés dans le secteur de la santé. Ces maladies, à fort taux de morbidité, affectent la qualité de vie de beaucoup de patients à travers l’Afrique. Ainsi, GE Healthcare est totalement impliqué dans la lutte contre les MNT en Tunisie en apportant des technologies médicales innovantes, des formations ainsi que des solutions exhaustives », a déclaré Mohamed Chaabouni, gérant de GE Healthcare en Tunisie. 
 
Il a même ajouté, « Le Scanner Optima CT660 a pour but de contribuer à établir un diagnostic précis grâce à une image de haute qualité et à la rapidité de l’examen. Ce gain de temps peut s’avérer précieux dans le traitement de certains cancers et aide à mieux définir la stratégie thérapeutique ». 
 
L’appareil GE Optima CT660 est un scanner de haute performance qui contribue à donner une information précise sur la détection et la progression des pathologies. Sa puissance de diagnostic et l’optimisation du flux de travail, permettent de réduire la dose délivrée aux patients tout en maintenant une excellente qualité d’image diagnostique. Ainsi, ce scanner permet des acquisitions rapides, de haute qualité  et offre des solutions complètes d’applications cliniques avancées, notamment en analyse cardiaque, en oncologie, en angiographie et en imagerie dynamique. Cet appareil consomme jusqu’à 60% d’énergie en moins  que d’autres scanner de cette gamme. C’est à partir du retour des patients et des utilisateurs que GE a pu concevoir ce scanner intelligent avec un flux de travail simplifié, pour une utilisation rapide et rationnalisée afin que l’utilisateur puisse se concentrer davantage sur le confort et la prise en charge du patient. 
 
Le Dr. Yahia Souilah, Directeur de la Clinique Bon Secours a pour sa part déclaré: « Grâce à cet équipement d’imagerie haute performance, nous souhaitons offrir un confort maximal à nos patients durant un traitement déjà très lourd. Nous pourrons ainsi introduire des solutions de technologie innovantes, qui nous permettrons d’établir des diagnostics précis, éviter aux patients un déplacement à l’étranger plus coûteux, et ainsi soutenir le plan de lutte contre le MNT soutenu par le gouvernement Tunisien».
 
Et d’ajouter, « Il est également important pour nous de faciliter l’accès aux outils de diagnostic rapide aux populations des régions éloignées ». 
 
Notons que la Clinique Bon Secours est le partenaire de GE Healthcare depuis plus de 25 ans et est déjà équipée de plusieurs technologies du leader de l’industrie. La Clinique ci-dessous traite actuellement entre 80 et 100 patients par jour, dont 15 avec le scanner CT Optima 660 depuis sa récente installation. Cet appareil est conçu pour prendre en charge un grand nombre de patients et d’application, Dans le cas de la Clinique Bon Secours, Le nombre de patients traités grâce à cet appareil est en passe d’atteindre les 50 patients par jour dans les mois à venir.
 
GE est aujourd’hui directement présent en Tunisie depuis la création de GE Healthcare Tunisia en 2016. Avec une population croissante de près de 11 millions d’habitants, la prestation de soins est aujourd’hui un objectif de développement majeur pour la Tunisie. Pour cette population relativement jeune, et dont l’âge moyen est de 30 ans, les maladies non transmissibles sont un véritable défi médical, car elles sont à l’origine de près de 80 % des décès à l’échelle nationale, dont 49 % sont dus à une pathologie cardiovasculaire.
 

 

Commentaires

Ajouter un commentaire