La société Coroplast ne quittera pas le Kef

La société Coroplast ne quittera pas le Kef

 

 « Une série de conditions sont nécessaires pour que la société de câblage automobile Coroplast puisse reprendre son activité dans la région du Kef", a indiqué Coroplast dans un communiqué.

L’entreprise souligne la nécessité de respecter son droit à la possession, la gestion et le transfert de son matériel.

Elle appelle également à respecter les prérogatives de l’employeur initiées par la législation tunisienne dont le choix de la nature des contrats.

Coroplast affirme qu’elle n’a pas l’intention de quitter la région du Kef et salue l’attachement du personnel à la réouverture de la société.

Le groupe veille à préserver tous les emplois dans la mesure du possible et selon la capacité de ses filiales installées au Kef et à Nabeul, et s’engage à respecter les droits des ouvriers, ajoute le communiqué.

Les ouvriers de la câblerie Coroplast au Kef ont organisé, lundi, une marche symbolique pour appeler à la réouverture de l’usine et à la préservation des droits des 443 ouvriers dont 53 contractuels.

Le ministère des Affaires sociales avait annoncé qu’après des séances de négociations entre la direction de Coroplast au Kef, le syndicat des ouvriers et l’UGTT, le groupe allemand s’est engagé à maintenir l’unité du Kef et à la développer.

Coroplast comptait transférer une partie des activités de son usine au Kef vers sa filiale à Hammamet, pour réduire le trajet de transport, jusqu’au port de Radès, des marchandises destinées à l’exportation vers l’Europe.

Commentaires

Ajouter un commentaire