Le Kef : la société mobilisée contre la marginalisation

Le Kef : la société mobilisée contre la marginalisation

 

 La région du Kef est en proie à de nombreuses manifestations contre la décision de fermeture de l’usine des câbles, la goutte d’eau qui a fait déborder le vase. Suite à la décision de la coordination régionale du Kef qui comprend l’Union régionale du travail, l’Union de l’industrie du commerce, l’Union des agriculteurs, la Ligue tunisienne des droits de l’homme et les avocats, une grève générale a été largement observée ce jeudi 20 avril 2017. Elle a touché tous les secteurs vitaux de la région à l’exception de la médecine d’urgence dans le secteur de la santé et des dortoirs des étudiants, ainsi que les institutions liées à « Bac Sport ». Cette grève a été largement suivie avec 95% de taux de participation. La ville était vraiment une ville morte où tous les rideaux étaient baissés.

 Une manifestation qui s’est passée dans de bonnes conditions a mobilisé plus de 6000 citoyens. Elle a été organisée pour dénoncer la marginalisation de la région et le retard du développement promis notamment par l’ancien chef du gouvernement, Habib Essid. Les manifestants réclament une modèle de développement innovant qui prend en compte les atouts de la région et de ses potentialités en ressources humaines et naturelles.

 La région du Kef a le droit de prétendre à un meilleur niveau de développement durable, elle qui a été tant oublié par les gouvernements successifs depuis longtemps. La balle est dans le camp du gouvernement qui ne doit pas rester sourd à cette colère populaire qui ne fait que croitre tous les jours.

A.K

Commentaires

Ajouter un commentaire