Les patrons du textile et de l’habillement refusent les augmentations salariales

Les patrons du textile et de l’habillement refusent les augmentations salariales

L'accord concernant l'augmentation salariale du secteur privé pour les années 2016 et 2017 signé  vendredi dernier par l’UTICA et l’UGTT à la présidence du gouvernement, continue à alimenter la polémique et la grogne des patrons.

Après la décision de la Fédération nationale du textile de quitter l’Union Tunisienne de l’industrie, du Commerce et de l’Artisanat (UTICA), le Groupement Professionnel de la Confection et de l’Habillement relevant de la CONECT s’est lui aussi relevé contre cet accord pris sans la concertation des professionnels du secteur et a décidé de ne pas l’appliquer.

Le Groupement vient dans ce cadre d’exprimer son refus d’appliquer cet accord dans un communiqué signé par son président Samir Ben Abdallah :

« Le Bureau Exécutif du Groupement Professionnel de la Confection et de l’Habillement relevant de la CONECT, dans une réunion d’urgence tenue le 14 mars 2017 au siège de la CONECT, concernant la signature de l’accord entre l’UGTT et l’UTICA relatif à la majoration des salaires sur 2017 et rétroactivement sur l’année 2016, il a été constaté que cet accord a été signé sans la concertation des professionnels du secteur et ne tient pas compte des spécificités de la filière. Cette majoration aura des conséquences graves et mettra en péril la survie des entreprises et la pérennité des emplois du secteur.

Après consultation de nos adhérents qui lancent un cri d’alarme, il a été décidé à l’unanimité l’impossibilité d’appliquer cet accord.

Dans cette période où il est attendu des mesures de sauvetage, nous demandons fortement la mise en œuvre d’actions urgentes de sauvegarde du secteur.

Nous appelons à de nouvelles négociations en tenant compte de la fragilité du secteur et de la gravité de la situation et en impliquant toutes les structures syndicales, patronales et ouvrières. »

 

Commentaires

Ajouter un commentaire