L’île de Kerkenah inscrite dans l’initiative artistique Matza

L’île de Kerkenah inscrite dans l’initiative artistique Matza
 
 
Après le désert de Mojave aux Etats-Unis et le glacier d’Aletsch dans les Alpes suisses, l’initiative artistique MATZA inscrit les îles tunisiennes de Kerkennah à son programme. Lors d’une première édition qui aura lieu du 27 mars au 9 avril 2017, une dizaine d’artistes de Tunisie, de Suisse, de France et de Belgique se réunira à Kerkennah pour travailler sur les enjeux de la mer méditerranée. En lien étroit avec les habitants de l’île.
 
Cette initiative part de l’art et de ses pratiques contemporaines pour s’intéresser à la pêche comme moyen de subsistance et à la mer comme véritable espace commun et lieu de partage.
 
MATZA est une initiative internationale fondée par l’artiste suisse Séverin Guelpa qui repose sur une approche pluridisciplinaire et la construction de processus collectifs. En s’intéressant à des territoires symboliquement forts comme le désert, le glacier ou la mer. Elle réunit des équipes complémentaires formées le plus souvent d’artistes et de scientifiques pour travailler sur les enjeux de territoire, de ressources naturelles et de démocratie.
 
 
 
En partant du patrimoine culturel important de Kerkennah, notamment lié à la pêche traditionnelle, MATZA souhaite construire sur le long terme un lieu unique consacré à la création et à l’innovation non seulement artistique, mais également environnemental et social. A la manière d’un laboratoire d’idées et de projets à ciel ouvert, Kerkennah est amener à devenir un lieu qui rayonnera sur la Méditerranée et que le public viendra visiter de loin. Un parc d’œuvres à découvrir qui associeront à une préoccupation écologique et démocratique la valorisation du patrimoine de l’île.
 
Dès le 27 mars, 10 artistes vont résider dans le village de Chergui sur les îles de Kerkennah. Ce travail sera ensuite présenté à Tunis lors d’une exposition au Musée national du Bardo à partir du 15 avril 2017 (vernissage le 14 avril à 18h00).
 
A noter qu’à Chergui, une après-midi de discussion publique est prévue pour le samedi 1er avril 2017.
 

Commentaires

Ajouter un commentaire