L’UTICA appelle l’UGTT à plus de compréhension pour surmonter la crise des secteurs textile, cuir et chaussure

L’UTICA appelle l’UGTT à plus de compréhension pour surmonter la crise des secteurs textile, cuir et chaussure

 

Le Bureau exécutif de l’UTICA, réuni lundi a exprimé son adhésion totale au communiqué diffusé par les présidents des fédérations sectorielles du 14 mars et qui avait insisté sur l’importance de l’unification des rangs de la centrale patronale et de la nécessité de discuter de tous les désaccords et les malentendus au sein de l’Institution.

Le BE a réaffirmé avoir pris connaissance des difficultés auxquelles sont confrontées nombre de secteurs dont ceux du textile, du cuir et chaussures et du transport, et a exprimé sa solidarité inconditionnelle avec eux ainsi qu’avec tous les opérateurs privés qui évoluent difficilement dans un contexte économique des plus délicats.

Les membres du BE de l’UTICA ont également rappelé que les discussions qui ont eu lieu avec Youssef Chahed, le Chef du gouvernement, ont été des plus fructueuses et ont affirmé que le gouvernement est décidé à prendre les mesures qui s’imposent pour secourir les secteurs du textile et du cuir et de la chaussure en détresse depuis des années.

Le Bureau exécutif de l’UTICA a appelé l’UGTT à prendre en considération les problèmes des secteurs en question et à faire preuve de plus de compréhension vis-à-vis de ce contexte particulier, qui fait que certains secteurs et en particulier ceux du textile, du cuir et de la chaussure, ne soient pas, en mesure d’honorer du moins pour le moment, les récents engagements pris par l’exécutif de l’UTICA en vertu des derniers accords issus du dialogue social, concernant les augmentations salariales et surtout la clause concernant la rétroactivité.

La centrale patronale a, en outre, appelé l'organisation syndicale  à poursuivre le dialogue afin de surmonter ces difficultés dans un esprit de responsabilité et avec le souci de maintenir la viabilité des entreprises concernées.

L’UTICA a également appelé les autorités publiques à assumer leurs responsabilités dans la lutte contre le commerce parallèle et les étals anarchiques qui menacent l’économie nationale et représentent un frein pour la création d’emplois dignes et respectables.

Commentaires

Ajouter un commentaire