Petrofac : l’armée empêchée pour la seconde fois de se déployer à Kerkennah

Petrofac : l’armée empêchée pour la seconde fois de se déployer à Kerkennah

 

Pour la deuxième fois depuis le 27 février dernier, des unités de l’armée tunisienne ont été empêchées jeudi de se déployer dans les iles Kerkennah.

Censées sécuriser l’archipel et protéger les sites stratégiques, ces unités devaient aussi être déployées en vue de permettre au site de la société de Petrofac de reprendre son activité bloquée depuis plus d’une année et surtout pour assurer la sortie de ses camions remplis de condensat vers la centrale d’électricité de Sfax.

Encore une fois, le banditisme prend le dessus et des hors-la-loi ont barré la route devant convoi militaire et ont entravé son débarquement sur l’archipel.

Depuis avril 2016, les forces de l’ordre ont été évacuées de Kerkennah où on ne trouve que trois agents en civil pour les prestations administratives (cartes d’identité, passeport), ce qui fait de l’archipel une zone hors-la-loi où règnent la contrebande, le banditisme et même l’extrémisme religieux ainsi que la loi de la jungle.

Commentaires

Ajouter un commentaire