Quand les « archéos » de la politique côtoient les « néos »

 Quand les « archéos » de la politique côtoient les « néos »

 

Le colloque sur la réconciliation nationale organisé ce samedi au palais des congrès par le « Mouvement Mashrou3 Tounes », a vu la participation de plusieurs figures de la politique nationale notamment celles de l’ancien régime. L’ancien ministre de la fonction publique Abid Briki était dans les premières loges tout comme Slim Riahi président de l’UPL, membre du nouveau « comité de salut », Mohamed Kilani dont le parti socialiste (PS), avec le  parti Al-Wifaq Al-Watani de Mustapha Saheb Ettabaâ. Et si ce dernier a pris la parole devant l’assistance pour prôner la réconciliation nationale, Riahi s’est contenté de sa présence aux côtés Mohamed Jegham dont le parti « Al Watan » vient de se désolidariser d’El Moubadara de Kamel Morjane. D’ailleurs ce dernier s’est fait remarquer par son absence.

 

On a remarqué la présence assis dans les premières rangées d’anciens ministres, gouverneurs et parlementaires. Il y avait Ali Chaouch, Abderrahim Zouari, Sadok Chaabane et Slim Tlatli membres, également, du bureau politique de « Mashrou3 Tounes ». Néziha Zarrouk, Faiza Kefi, Samir Labidi, Yadh Ouedhreni, Zouhaier Mdhaffar, Ahmed Friaa, Abdelhafidh Harguem, Fethi Abdennadher, Mahmoud Mhiri, Abdelwaheb Jemel, Mondher Frigi,…et des hommes d'affaires comme Adel Bousarsar ont à leur tour participé au colloque.

Le président de l’association des parlementaires Jamel Khemakhem qui a été le premier à avoir organisé un colloque sur la réconciliation a été convié au palais des congrès tout comme Adel Kaaniche le président de l’amicale des anciens parlementaires et son secrétaire général Lazhar Dhifi…  

 

Commentaires

Ajouter un commentaire