Selon l'UNICEF, au moins 65.000 enfants libérés par des forces armées ces dix dernières années

Selon l'UNICEF, au moins 65.000 enfants libérés par des forces armées ces dix dernières années
 
 
Au moins 65.000 enfants ont été libérés par des forces armées et des groupes armés au cours des dix dernières années, s'est félicité le Fonds des Nations Unies pour l'enfance (UNICEF), alors que les 'Engagements de Paris' pour mettre fin à l'utilisation des enfants dans les conflits célèbrent leur 10e anniversaire.
 
Une conférence ministérielle internationale sur la protection des enfants dans les conflits armés a été organisée récemment à Paris pour examiner les moyens de poursuivre sur cette dynamique, avec pour objectif notamment d'appeler à la libération sans condition de tous les enfants sans exception, et de mettre fin au recrutement des enfants; de demander des ressources accrues pour aider à réintégrer et éduquer les enfants qui ont été libérés; et de prendre des mesures urgentes pour protéger les enfants déplacés, les enfants réfugiés et les migrants.
 
« Il y a dix ans, le monde a pris un engagement envers les enfants de la guerre et a pris des mesures qui ont permis à 65.000 enfants de vivre une vie meilleure », a déclaré le Directeur exécutif de l'UNICEF, Anthony Lake, dans un communiqué de presse. « Mais la réunion d'aujourd'hui ne consiste pas seulement à regarder ce qui a été accompli, mais à voir ce qui reste à faire pour soutenir les enfants de la guerre ».
 
Les données exactes sur le nombre d'enfants utilisés et recrutés dans les conflits armés sont difficiles à confirmer en raison de la nature illégale du recrutement d'enfants. Cependant, l'UNICEF estime que des dizaines de milliers de garçons et de filles de moins de 18 ans sont utilisés dans des conflits mondiaux. Ainsi, depuis 2013, on estime que 17.000 enfants ont été recrutés au Soudan du Sud et 10.000 en République centrafricaine.
 
Au Nigéria et dans les pays voisins, les données vérifiées par l'ONU et ses partenaires indiquent que près de 2.000 enfants ont été recrutés par Boko Haram rien qu'en 2016.
 
Au Yémen, les Nations Unies ont documenté près de 1.500 cas de recrutement d'enfants depuis le regain du conflit en mars 2015.
 
Le nombre de pays qui ont approuvé les 'Engagements de Paris' a presque doublé en 10 ans, passant de 58 pays en 2007 à 105 actuellement, ce qui témoigne d'un engagement croissant à l'échelle mondiale pour mettre fin à l'utilisation des enfants dans les conflits.
 
Les estimations montrent que sur les 65.000 enfants qui ont été libérés au cours des 10 dernières années, plus de 20.000 l'ont été en République démocratique du Congo, près de 9.000 en République centrafricaine et plus de 1.600 enfants au Tchad.
 

Commentaires

Ajouter un commentaire