Shell va vendre ses gisements de gaz en Tunisie

Shell va vendre ses gisements de gaz en Tunisie

 

La société anglo-néerlandaise Royal Dutch Shell envisage de vendre ses gisements de gaz en Tunisie, pour un montant total estimé à 500 millions de dollars, rapporter l’agence Reuters. Cette décision qui n’a spa de rapport avec la situation interne du pays,  a pour but de réduire sa dette contractée après l’acquisition du britannique, BG Group.

Il est à noter que les actifs en question comprennent deux gisements de gaz offshore, celui de Miskar (détenu à 100% par Shell), et celui d’Hasdrubal (détenu à 50%), ainsi qu’un champ de production onshore. Les gisements acquis, en 2016, lors de la reprise de BG Group, représentent 65% de la production de gaz de la Tunisie.

Elle compte, également, demander au gouvernement tunisien de lui rembourser plus de 800 millions de dinars, le prix du gazoduc qu’elle a installé.

Pour rappel, Shell a acquis BG Group, en février 2016, pour une somme totale de 54 milliards $. Ce rachat a fait monter sa dette nette à 70 milliards $, ce qui a poussé la société à entamer un programme de cession, dans le cadre duquel, elle a vendu (ou accepté de vendre) des actifs d’une valeur totale de 20 milliards $, l’année passée.

Commentaires

Ajouter un commentaire