Tensions à Kerkennah à cause de la comparution d’un accusé devant la justice

  Tensions à Kerkennah à cause de la comparution d’un accusé devant la justice
Photo d'archives
 
Une grande tension règne dans l’archipel de Kerkennah depuis vendredi dernier. Cette tension a éclaté lorsqu’une personne accusé d’avoir empêché le convoi de l’armée d’entrer dans l’île pour assurer la protection de ses sites stratégiques, a reçu une convocation de la justice militaire pour comparaître devant le tribunal le lundi 6 mars à Sfax. 
 
Cette convocation par la justice militaire a été considérée comme une offense par certains habitants de Kerkennah qui soutiennent l’accusé.
 
Ces derniers ont organisé des campagnes de soutien à l’accusé sur les réseaux sociaux durant le week-end et certains parmi eux n’ont pas hésité à se montrer très menaçants envers l’Etat tunisien au cas où la personne en question serait jugée ! Alors que l’accusé comparaissait hier devant la justice militaire à Sfax, certains de ses soutiens sont sortis dans les rues de Kerkennah pour exprimer leur refus de ce procès.
 
La tension ayant vite monté d’un cran avec le scénario classique de la brûlure des pneus et du blocage de certaines routes, des affrontements ont eu lieu entre la police et les protestataires qui réclamaient la libération de l’accusé.
 
Entretemps ce dernier (accusé dans neuf affaires différentes), a nié en bloc les faits qui lui ont été reprochés. A la fin d’une journée très mouvementée, il a été libéré en attendant le verdict de la justice.

Commentaires

Ajouter un commentaire