Adoption du projet de budget de l’ISIE

 Adoption du projet de budget de l’ISIE

 

Le projet de budget de l'Instance supérieure indépendante pour les élections (ISIE) a été adopté, jeudi 6 décembre 2018, lors d’une séance plénière à l'Assemblée des représentants du peuple (ARP) par 132 voix pour, 2 abstentions et sans aucune opposition.

Le président de l’ISIE, Mohamed Tlili Mansri a déclaré en réponse aux interventions des députés lors du débat général sur le budget de l’Instance électorale que ‘’l’ère de la fraude électorale est révolue’’. ‘’On ne peut pas parler aujourd’hui en Tunisie, du moins d’un point de vue technique, de fraude électorale ou de soupçons de fraude avec la présence massive des organisations internationales, de la société civile, des représentants des partis et des listes candidates dans toutes les étapes de l’opération électorale’’, a-t-il dit.

Et d'ajouter: ‘’Il ne faut pas avoir des doutes vis-à-vis de l’ISIE qui a supervisé tous les types d’élections: présidentielle, législative, municipale, et partielle en Allemagne, en plus des élections du Conseil supérieur de la magistrature, ce qui lui a permis d’accumuler de l’expérience dans le domaine grâce notamment à ses compétences administratives et à sa capacité d'organiser des élections à chaque fois qu’on le lui demande, et ce, quelque soit les conflits au sein du conseil de l’Instance’’.

Il a appelé dans ce sens l’ARP à donner la priorité absolue à l’élection du président de l’Instance, pour garantir la stabilité au sein de l'instance et rassurer l’opinion publique quant au fait que le processus des élections législatives et présidentielle a démarré dans des conditions normales.

‘’Je n’attendrais pas longtemps pour confirmer ma démission. J’ai choisi de la confirmer dès le moment où on élira un nouveau président à la tête de l’ISIE’’.

Le président de l’ISIE, Mohamed Tlili Mansri avait présenté, le 5 juillet 2018 sa démission suite à des différends avec les membres du Conseil de l'Instance. Le 28 mai 2018, le Conseil de l'ISIE avait décidé la révocation de Mansri de son poste, lui reprochant des défaillances lors des élections municipales du 6 mai 2018. Mohamed Tlili Mansri s’est vu confier la gestion des affaires courantes de l’ISIE, jusqu’à l’élection d’un nouveau président à la tête de l’Instance.

Commentaires

Ajouter un commentaire