Femmes et leaderships : La lutte contre l’extrémisme en point de mire

 Femmes et leaderships : La lutte contre l’extrémisme en point de mire

Dans plusieurs régions du monde l’expansion du militantisme radical amplifié par nombre de turbulences et d’incertitudes ainsi que par de l'instabilité politique et sociale ont enfanté de plusieurs maux d’ordre sociétal dont notamment la normalisation de l'extrémisme et de la violence tout particulièrement auprès de la jeunesse.

 En Tunisie, des études ont démontré ce constat fortement inquiétant. Plus encore ces mêmes études ont donné un éclairage sur des causes portant sur le décrochage scolaire, la toxicomanie, le chômage, la pauvreté et les inégalités régionales.

C’est précisément dans ce cadre que l’association « Femmes et leaderships » que préside Mm Sana Ghenima s’est appuyée sur le concours de l’agence Américaine de coopération internationale USAID et sur plusieurs compétences de la société civile tunisienne pour élaborer une action d’information et de sensibilisation d’envergure en direction des jeunes tunisiens , filles et garçons qui a pour ambition majeure d’informer et de sensibiliser sur la gravité des dangers de la radicalisation et de l’extrémisme violent , de dissiper les sentiments d’exclusion et de marginalisation et de permettre à ces jeunes de prendre conscience de  leur capacité à devenir des agents de changement en faveur du bien-être ,  de la paix et de la sécurité aussi bien au sein de leur environnement immédiat que sur le plan de l’ensemble du pays.

le projet en question intitulé «  Peace Builders «  ( bâtisseurs de la paix) , dont le coup d’envoi a été donné aujourd’hui au centre de la Cité Tahrir à Tunis  ciblera les jeunes  pour les aider à devenir des acteurs imprégnés des valeurs de la tolérance, engagés et déterminés à prévenir, sinon à endiguer toute forme de violence  au sein de leurs communautés.

Il comportera un cycle de sessions de débat animées par des experts expérimentés de haut niveau de divers domaines tels que les sciences sociales et civiques, le droit et l'éducation et ce déroulement dans un climat d’interactivité ou le jeune pourra s’exprimer et développer ses capacités et  idées.  Les jeunes formés seront appelés à rayonner sur leur environnement et à former à leur tour d’autres jeunes de leur connaissance, à les encadrer avec l’accompagnement d’animateurs mis à leur disposition et à identifier des activités et programmes pour favoriser leur épanouissement individuel et le développement de leur communauté. Le programme, comme l’a souligné Faiza Kefi Cheffe du projet ouvrira la voie aux jeunes pour les amener à devenir des leaders, des influenceurs ou encore des agitateurs d’idées porteuses de progrès et de cohésion sociale.

Votre commentaire