Le conseil des avocats de Tunis dénonce la condamnation de deux avocats par la justice militaire

Le conseil des avocats de Tunis dénonce la condamnation  de deux avocats par la justice militaire

Le conseil régional des avocats de Tunis a estimé, samedi, que la comparution des civils devant la justice militaire est “une violation flagrante” des principes d’un procès équitable garantis par les accords internationaux des droits et libertés.

Le conseil régional des avocats de Tunis a dénoncé le verdict rendu par la cour d’appel militaire de Tunis condamnant les deux avocats Seifeddine Makhlouf et Mehdi Zagrouba à une peine de prison ferme et à une suspension d’exercer le métier d’avocat, pour ce dernier, d’une durée de 5 ans.

Le conseil a qualifié cette décision d”‘injuste” et l’a considérée comme une “tentative d’asservir la profession” et de porter atteinte à l’indépendance des avocats.

La chambre correctionnelle près la cour d’appel militaire a prononcé, vendredi, des peines d’emprisonnement dans l’affaire dite de l’aéroport contre l’avocat et ex-député Seifeddine Makhlouf, qui a écopé d’un an et deux mois de prison ferme avec exécution immédiate, et contre l’avocat Mehdi Zagrouba qui s’est vu infliger une peine de 11 mois de prison, en plus de la privation d’exercer la profession d’avocat pendant cinq ans.

Votre commentaire