Première édition du Festival International de Films anti-corruption

Première édition du Festival International de Films anti-corruption

La première édition du Festival International de Films anti-corruption se tiendra du 29 octobre au 1er novembre 2018, à la cité de la Culture à Tunis.

Organisé par L’Instance Nationale de Lutte contre la corruption (I.N.L.U.C.C), en partenariat avec,  L’Agence Coréenne de Coopération Internationale (KOICA), et avec le soutien du Ministère de la Culture, le centre National du cinéma et de l’image (CNCI) et du Syndicat National des Journalistes Tunisiens (SNJT),  le 1er festival international du film anti-corruption se propose d’utiliser le cinéma en tant que « véhicule de réflexion » et de « débat critique » sur le phénomène anti-corruption. L’objectif est sensibiliser le grand public à agir, au quotidien, pour éradiquer la corruption.

Le festival est ouvert courts métrages, qu’ils soient de fiction, documentaire ou d’animation, réalisés après le 31 janvier 2016 et d’une durée maximale de 15 minutes.

Les fils doivent porter sur la thématique de lutte contre la corruption. Le 1er festival international de fils anti-corruption est, également ouvert aux reportages d’investigation journalistiques réalisés après le 31 janvier 2016 et traitants de la problématique de la lutte contre la corruption.

Au delà des compétitions programmées au cours du festival, des projections et des débats, les RIFAC propose, également la projection de longs métrages d’envergure internationale, traitant de la thématique de la lutte contre la corruption

Au programme : Trois compétions/ cinq prix 
Pour sa première édition, le festival lance trois compétitions :

1- Compétition COURT-METRAGE
Présentez-nous un court métrage et ou, un documentaire d’une durée maximale de 15 minutes, portant sur le traitement de la corruption et ce quel que soit la forme que cette dernière peut prendre.

2- Compétition REPORTAGE, JOURNALISTE
Ce concours sélectionnera et récompensera le meilleur reportage d’investigation traitant du thème de la corruption. Les participants sont encouragés à faire preuve d’audace et d’originalité dans le but de mettre l’accent sur la présence de corruption et la maniéré dont elle peut être mise à nue.

3– Compétition SCENARIOS
Ce concours récompensera le meilleur des scenarios qui seront sélectionnés. Un scénario qui devra traiter du thème de la corruption et avoir la forme d’un long-métrage.

Prix et récompenses
Les prix seront décernés (toutes catégories confondues), aux films primés, en espèces et en dinars tunisien, ou équivalent en euros et attribués aux réalisateurs.

1 – Court métrage :

1er prix : Le Grand Prix du RIFAC

2ème prix : Prix spécial du jury

3ème prix : Prix de la critique

2- Scénario
Prix du meilleur Scénario

3 – Reportage d’investigation Journalistique 
Prix du meilleur reportage

Inscription 
L’inscription au festival se fait soit, via le site de la plateforme: http://www.rifac.tn/, en téléchargeant la fiche d’inscription ou adressés directement à l’INLUCC

Objectifs du festival :

Bien ancrer ce festival dans le paysage culturel et cinématographique tunisien et œuvrer pour son prolongement et sa tenue dans les années à venir.

Créer une identité se rapportant à ce festival et veiller à ce qu’il devienne l’un des événements anti-corruption majeurs dans les années à venir.

Accroitre la sensibilisation des citoyens, toutes tranches d’âge confondues, quant au danger et au risque que représente la corruption sur tous les aspects de l’environnement culturel.

Consolider la culture de la justice et sensibiliser l’opinion publique à ses principes et valeurs.

Consolider les interactions culturelles tuniso-coréennes et renforcer l’échange d’expériences et de compétences.

 

 

 

Commentaires

Ajouter un commentaire