Hafedh Caid Essebsi- Slim Riahi: Les deux qui font la paire !

Hafedh Caid Essebsi- Slim Riahi: Les deux qui font la paire !

Hafedh Caid Essebsi et Slim Riahi se sont dit « oui » pour le pire et le pire jusqu’à ce que l’amour du pouvoir et la course à la couronne les sépare! Ils convolent en «injustes» noces, se répartissant équitablement les tâches ménagères au sein du foyer d’un Nidaa dévasté, ayant déjà subi un grand coup de balai.

Dans son château doré, le patriarche a été l’instigateur surdoué de cette union sacrée avant de la bénir et de féliciter le tandem fraichement constitué. Dans l’ombre, le «Chahed » est le témoin silencieux de ce mariage providentiel dont il fut, sans le vouloir et peut être même sans le savoir, la principale cause, ayant refusé de mettre la bague au doigt de l’homme d’affaires moyennant un poste dans son gouvernement.

C’est que « le témoin» n’est pas fait pour les mariages d’intérêt !           

C’est de là que notre fameux couple s’est fait !

Les deux qui font la paire et viennent s’ajouter à la liste des couples mythiques qui ont jalonné l’histoire de l’humanité!

D’ailleurs, jamais…ou presque, de mémoire de poisson, un couple n’a été aussi assorti!

Le Caid Essebsi fils n’aura hérité de son paternel qu’un nom retentissant et une légitimité dynastique sans y associer la présence charismatique.

Propulsé à la tête d’un parti à son apogée suite à des élections gagnées, il en fit, très rapidement, une propriété privée que tous les cadres, tour à tour, désertaient.

Esseulé, par les siens dégagé, il trouvait dans son « âme sœur »une occasion de rebondir inespéré. Pour sa part, son digne « conjoint », Slim Riahi ne s’est guère soucié, depuis son entrée en scène fracassante post révolutionnaire, de séduire. Son objectif principal était de conquérir.

A son actif, et là il faut rendre à Riahi ce qui appartient aux supporters clubistes, l’homme a su faire! En prenant d’assaut un club d’anthologie, promettant monts et merveilles, Riahi a engagé une première puis une seconde campagne électorale, monté dans les sondages, s’est introduit dans les rouages, s’est embourbé dans les démêlés judiciaires; accusations de corruption, de blanchiment d’argent, il en sort innocent et revient à la politique titubant avant de tomber, triomphant, dans les bras d’un HCE plus qu’accueillant! 

Fusion de deux partis ?? Plutôt de deux grands esprits, au respectable QI, qui se cherchaient à tâtons et se sont trouvés en amont.

Les Bonnie et Clyde d’une Tunisie, devenue un Texas désertique, appellent toutes les forces vives d’un centre déchu à venir partager leurs ambitions et leurs titanesques projets. Une autre fusion atypique est consommée et le plus terrifiant est que ça ne nous fait  même plus grincer des dents. 

C’est que, nous autres citoyens, sommes devenus les observateurs ébahis d’un spectacle désolant, alliant les mesquineries aux escroqueries. L’émiettement de la présumée démocratie sous le joug impitoyable de rapaces affamés nous laissent presque indifférents, car ils  ont volé nos rêves et fait, un cauchemar, de notre quotidien et notre réalité.

Ils ont occupé le peuple par leurs jérémiades et leurs futilités. Les alliances, les fusions, les unions, les mariages, les amours, les désamours nous en avons eu notre dose!

Mais au fond de notre cœur, nous le savons, parce que l’histoire nous l’a enseigné, parce qu’ils restent quelques esprits éclairés; les plus grandes histoires d’amour ont connues des dénouements tragiques.

De Roméo et Juliette, Paul et Virginie, le prince Rainier et Grace Kelly, Edith Piaf et Marcel Cerdan pour arriver à Edouard 8 et Wallis Simpson ; tous, de manière dramatique se sont séparés et pour le dernier couple, Edouard fut contraint d’abdiquer!

Ça va sans dire; en politique, c’est encore bien pire! En attendant, nous souhaitons aux nouveaux fusionnés, pour le bien de la communauté, une vie de couple de très courte durée!

Aida Arab

                                

                                                                                                

Commentaires

Ajouter un commentaire