Réconcilier l’industrie textile et l’environnement, objectif de la filière appuyée par des partenaires étrangers

Réconcilier l’industrie textile et l’environnement, objectif de la filière appuyée par des partenaires étrangers

Réconcilier l’industrie du textile et l’environnement est désormais l’objectif visé par les opérateurs de cette filière stratégique en Tunisie, appuyés par des partenaires étrangers. Dans cette optique, la troisième composante du projet “Intex- Tunisie-Pratiques commerciales innovantes et modèles économiques dans la chaîne de valeur textile”, un projet financé par l’Union européenne (UE) avec l’appui du Programme des Nations Unies pour l’Environnement (PNUE) et mis en œuvre par le Centre international des technologies de l’environnement de Tunis (CITET), vient de démarrer.

Elle cible le renforcement des compétences et l’accompagnement pour la mise en place d’une démarche de calcul des empreintes environnementales des produits, une initiative de la Commission Européenne qui vise à établir un système de comparaison de performance environnementale pour les produits sur la base d’une méthodologie d‘Analyse du cycle de vie (ACV).

Une fois les objectifs de cette composante du projet atteints, les Textiliens tunisiens deviendront capables de calculer l’empreinte environnementale des produits pour voir leur impact environnemental global et ainsi fournir des informations fiables et comparables sur les produits et de favoriser un marché unique de biens écologiques au sein de l’UE. Ce projet est très intéressant pour l’industrie du textile en Tunisie, selon le CITET, parce qu’elle soutient les démarches d’économie circulaire.

C’est un langage commun en matière de performances environnementales pouvant inciter à la collaboration, tout au long de la chaîne de valeur, et c’est aussi un outil qui permet d’optimiser la conception d’un produit d’un point de vue environnemental, lit-on sur la page du CITET. Les deux premières composantes du projet ont porté sur des coachings et des formations au profit des représentants des entreprises bénéficiaires du projet portant sur la démarche PEF et aussi sur des missions de diagnostic au profit de plusieurs entreprises bénéficiaires du projet à travers des visites d’experts de l’UNEP et des consultants du CITET, de la Fédération tunisienne du textile-habillement (FTTH), du Centre technique du textile (CETTEX) et du pôle de compétitivité Monastir-El Fejja (MFC pole Monastir).

En effet le projet “pratiques commerciales et modèle économiques innovants dans la chaîne de valeur du textile” qui s’étale sur une période allant d’octobre 2021 jusqu’à juin 2023, a pour finalité de adopter en Tunisie des approches de l’éco-innovation et de l’empreinte environnementale des produits dans le secteur textile dans 3 pays africains (Tunisie, Kenya et Afrique du Sud).

L’industrie du textile-habillement en Tunisie demeure le premier secteur manufacturier en termes de postes d’emplois (environ 176.464 postes) et de nombre d’entreprises avec 1822 sociétés implantées en Tunisie. Le secteur tire profit des avantages de proximité avec le marché européen et aussi de la qualité de la production et la rapidité de l’expédition.

Par ailleurs, les exportations de textile-habillement vers l’Union européenne ont augmenté pendant le premier trimestre 2022 par rapport à 2021, pour une valeur de 572,7 millions d’euros, selon le CETTEX. La Tunisie, neuvième fournisseur de l’Union européenne (UE) en habillement est capable d’augmenter la valeur de ses exportations dans ce domaine de plus de 25% vers ce groupement pour atteindre 2300 Millions d’euros, d’ici la fin de cette année, selon une analyse du CETTEX, publiée le 23 mai 2022.

Votre commentaire