BCE: "Il faut trouver des solutions radicales à la crise pour redonner espoir aux Tunisiens"

BCE: "Il faut trouver des solutions radicales à la crise pour redonner espoir aux Tunisiens"

 

Ce vendredi 28 décembre au Palais de Carthage s'est tenue une réunion de haut niveau afin d’étudier les derniers développements qui ont cours dans le pays et notamment de la crise économique et sociale actuelle.

Présidée par le chef de l’Etat, Beji Caid Essebsi cette réunion a vu la participation du président de l’Assemblée des représentants du peuple, Mohamed Ennaceur, du chef du gouvernement, Youssef Chahed, du secrétaire général de l’UGTT, Noureddine Taboubi, du président de l’UTICA, Samir Majoul ainsi que des chefs de partis et blocs parlementaires soutenant le gouvernement.

Essebsi a ainsi évoqué la nécessité de poursuivre le dialogue entre toutes les parties sur la base de l’intérêt national afin de trouver des solutions radicales à la crise actuelle et prendre des décisions courageuses pour redonner espoir aux Tunisiens, préserver la voie démocratique et protéger l’État des dangers, Et l’intérêt suprême de son peuple.
 

Votre commentaire

  • Soumis par Haffani le 29 Décembre, 2018 - 07:13
    La méthode la plus efficace est celle qui a été suivie par Pierre Mayron alors premier ministre de François Mitterand Bloquer les prix Bloquer les salaires Contrôle de change Encadrement de crédits
    Adresse mail: 
    haffanimarouane1@gmail.com