Forum économique tuniso-libyen : Tout pour retrouver le niveau d’échanges d’avant 2011

Forum économique tuniso-libyen : Tout pour retrouver le niveau d’échanges d’avant 2011

 

C'est en grande pompe et en présence de centaines d'hommes d'affaires tunisiens et libyens que le Tunisian African Business Council a ouvert, ce jeudi 27 septembre à l'hôtel Laico de Tunis, les travaux de la première édition du forum économique tuniso-libyen.

Organisé en partenariat avec le ministère du Commerce tunisien, le Centre de Promotion des Exportations de la Tunisie (CEPEX), la Compagnie Tunisienne pour l’Assurance du Commerce Extérieur (COTUNACE), le Centre de Promotion des exportations Libyen (LEPC), l’Union générale des chambres libyenne (GLUC), Assurance Takaful Libye et la Société Islamique pour l'assurance de l'Investissement et du Crédit à l'Exportation (ICIEC), ce Forum qui s'étale sur deux journées (jeudi 27 et vendredi 28 septembre) a vu en séance d’ouverture la présence du chef du gouvernement Youssef Chahed et d’un grand nombre de ministres et d’hommes politiques tunisiens et libyens. Sans compter de nombreuses personnalités, 150 hommes d'affaires libyens, quelque 200 hommes d’affaires tunisiens et autres membres de la société civile.

Lors de son allocution d’ouverture du Forum, le chef du gouvernement Youssef Chahed a rappelé que les deux pays frères ont toujours eu un destin commun qui se prolonge depuis très longtemps laissant des traces sur tous les domaines de collaboration et pas seulement dans les zones frontalières où les habitants des deux côtés ont noué des alliances et des relations économiques qui perdurent jusqu’à nos jours, mais aussi dans les autres régions, du fait d’un brassage permanent entre les populations.

Il a rappelé que l’histoire des deux pays est d’ailleurs riche en marques de solidarité, de soutien et de fraternité réciproques insistant que son gouvernement ne ménagera aucun effort pour développer ces relations.

Le chef du gouvernement a salué l’organisation de ce genre de forum qui vise à permettre aux chefs d’entreprises tunisiens et libyens de se retrouver, de se concerter mais aussi à œuvrer à améliorer les échanges de telle façon à atteindre le niveau d’avant 2011.

« Il faut mettre la main dans la main du côté de nos deux pays pour renforcer les relations bilatérales aux niveaux diplomatique, économique et politique», a insisté Chahed.

Le Président du TABC, Bassem Loukil a, pour sa part, indiqué que la Tunisie et la Libye ont formé pendant 900 ans, soit de la conquête arabe, en 641, à l’annexion des trois provinces libyennes par l’Empire ottoman, en 1551, un seul et même Etat, l’Ifriqiya, insistant que ce destin commun explique ces relations privilégiées entre nos deux pays.

Il a ajouté qu’en tant que partenaire stratégique de la Tunisie, la Libye, a certes connu  beaucoup de difficultés depuis 2012 sur le plan politique et sécuritaire, mais les choses sont en train d’évoluer positivement. « Nous avons constaté lors de la récente visite d’hommes d’affaires tunisiens à Tripoli que la situation s’améliore progressivement et nous avons remarqué des signaux très positifs (55,1% de croissance du PIB en 2017), qui pourront déclencher la reconstruction du pays et la nécessité de positionner les entreprises tunisiennes dans la contribution à l’effort de reconstruction et de relance de l’économie du pays frére.

Loukil a ajouté que la Tunisie a, à son tour, subi la guerre de son voisin libyen, ce qui d'ailleurs eut pour conséquence une baisse du volume des échanges commerciaux avec Tripoli surtout depuis le déclenchement de la crise politique.

En valeur, les exportations tunisiennes ont chuté de moitié au bout de sept ans pour s'établir à 400 millions de dollars en 2017.

Néanmoins, la reprise est palpable puisque les échanges commerciaux tuniso-libyens ont atteint durant les cinq premiers mois de cette année un volume d’environ 450 millions de dinars, et pourraient atteindre 1 milliard de dinars pour toute l’année 2018. Des échanges appelés à reprendre à un rythme bien plus soutenu, conformément aux objectifs de ce forum.

Pour sa part, le SG du TABC Anis Jaziri a rappelé que cet événement vise également, à travers les différents panels de haut niveau, un meilleur rapprochement industriel et économique entre la Tunisie et la Libye et apporte tout le soutien nécessaire pour booster la coopération, les échanges commerciaux ainsi que les investissements entre pas moins de  350 hommes d’affaires tunisiens et leurs homologues libyens.

C'est donc un rôle de catalyseur dynamique que ce forum jouera pour retrouver la confiance entre les patrons des deux pays frères, relancer la coopération économique et surtout retrouver et développer le niveau d’échanges commerciaux de 2010.

Sabrine Ben Ghorbel

Commentaires

Ajouter un commentaire