Nidaa Tounes appelle ses ministres à se retirer du gouvernement

 Nidaa Tounes appelle ses ministres à se retirer du gouvernement

 

Le Mouvement Nidaa Tounes a appelé, jeudi 8 novembre, ses membres qui détiennent des portefeuilles ministériels à quitter immédiatement le gouvernement, sous peine d’être exclus des structures du parti. Chahed avait annoncé, dans la soirée du lundi 6 novembre, un remaniement ministériel ayant touché 13 ministères et cinq secrétariats d’Etat; un remaniement qui n’est pas du goût de Nidaa Tounes.

“Le bloc parlementaire du Mouvement Nidaa Tounes et le bureau politique du parti appellent tous ses membres qui détiennent des portefeuilles ministériels à se retirer immédiatement du gouvernement et considèrent tout non-respect de cette décision comme un départ définitif du parti et une démission de toutes ses structures”, a indiqué le président du bloc parlementaire de Nidaa Tounes, Sofiène Toubel, à l’issue d’une réunion entre les membres du bloc et des membres du Bureau politique du parti.

Selon lui, la composition du gouvernement représente à plusieurs égards une rupture définitive avec l’accord de Carthage et une trahison des partis politiques et sociaux qui lui avaient accordé sa confiance.

Dans une déclaration rendue publique à l’issue de la réunion et signée par le président du bloc parlementaire, du secrétaire général et du président du comité politique du parti, Nidaa Tounes estime que “la composition de ce gouvernement est celle du mouvement Ennahdha et ne répond pas à la volonté des électeurs qui ont voté pour Nidaa Tounes en 2014”.

A ce propos, il a appelé les représentants du bloc parlementaire au sein du bureau de l’ARP à s’opposer à l’examen de la demande du chef du gouvernement de consacrer une session plénière au vote de confiance à la nouvelle formation gouvernementale proposée, compte tenu des irrégularités constitutionnelles et procédurales que recèle ce remaniement.

Le bureau de l’Assemblée des représentants du peuple (ARP) se réunit ce jeudi pour examiner la demande du chef du gouvernement Youssef Chahed de consacrer une plénière au vote de confiance à la nouvelle composition du gouvernement proposée lors du dernier remaniement ministériel.

“Le gouvernement proposé constitue une rupture définitive avec l’Accord de Carthage, ce qui lui fait perdre toute légitimité juridique, politique ou morale”, a-t-il ajouté.

Lors d’une conférence de presse organisée mardi, Nidaa Tounes avait estimé que le remaniement ministériel annoncé par le chef du gouvernement est un ” complot fomenté par le mouvement Ennahdha pour exercer une mainmise sur la formation gouvernementale par le biais de Youssef Chahed.

Ce remaniement ministériel n’a pas fait l’objet de concertations avec les partis et particulièrement avec Nidaa Tounes, vainqueur des élections de 2014, avait-il indiqué.

Youssef Chahed n’a pas informé le président de la République du remaniement en question, avait-il indiqué, estimant qu’il a outrepassé ses prérogatives.

Commentaires

Ajouter un commentaire