Imed Khemiri : Ennahdha n’a émis aucune menace contre le président de la République

 Imed Khemiri : Ennahdha n’a émis aucune menace contre le président de la République

 

« La déclaration du Mouvement Ennahdha rendue publique le 26 novembre 2018 n’a comporté aucune menace contre la personne du président de la République », a assuré vendredi, le porte-parole du Mouvement, Imed Khemiri.

« Le Mouvement Ennahdha n’a même pas cité le président de la République dans cette déclaration », a tenu à préciser Khemiri. Dans cette même déclaration, a rappelé Khemiri, Ennhadha avait estimé judicieux que « certaines institutions de la présidence de la République restent neutres et loin de tout tiraillement politique ».

« Il avait également appelé à empêcher toute instrumentalisation de l’institution de la présidence de pour lancer des accusations fallacieuses et infondées », a-t-il ajouté.

Selon Khemiri, le bureau exécutif du Mouvement Ennahdha réuni peu avant la publication de la déclaration a dit renouveler sa confiance au président de la République et son engagement à respecter le texte de la Constitution, à garantir la primauté de la loi et à lutter contre tout ce qui risque d’embourber les institutions de l’Etat dans des tiraillements politiques.

Il a également appelé à placer l’institution de la présidence de la République à l’abri des tiraillements partisans, politiques et électoraux.

Au cours de la réunion du Conseil de sécurité nationale tenue jeudi, le président de la République, Béji Caïd Essebsi avait estimé que la déclaration rendue publique publiée par Ennahdha, à la suite de la rencontre qu'il a eu, lundi dernier, avec le Collectif de défense de Chokri Belaïd et Mohamed Brahmi, avait renfermé une menace à son encontre, ajoutant qu'il ne permettra pas pareille réaction et que la Justice se saisira de l'affaire.

Commentaires

Ajouter un commentaire