Importation de 10 millions de litres de lait soit moins de 5 jours de consommation

Importation de 10 millions de litres de lait soit moins de 5 jours de consommation

 

“L’importation de 10 millions de litres de lait qui représente 4 ou 5 jours de consommation, soit moins de 2% de notre production, vise à assurer l’approvisionnement régulier du marché’’. C’est Omar El Behi, ministre du Commerce, qui l’a déclaré, ajoutant que cette décision a été prise en concertation avec les professionnels et les différents intervenants.

Dans une déclaration aux médias, en marge de la réunion de la Commission nationale de suivi des prix, de la garantie de la périodicité de l’approvisionnement du marché et de la lutte contre la contrebande et le commerce parallèle, il a assuré qu’en 2017 et 2018 aucun litre de lait n’a été déversé puisque les mécanismes d’exportation, de stockage et de lyophilisation du lait ont été maîtrisés.

Omar El Behi a signalé qu’un stock de 20 millions de litres de lait est actuellement disponible, faisant observer qu’au cours de ces derniers jours le marché est approvisionné quotidiennement par 1,9 million de litres de lait.

Toujours selon lui, en 2017, plus de 20 millions de litres de lait ont été exportés contre plus de 12 millions de litres en 2016. “En 2018 et malgré les répercussions de la sécheresse sur la production laitière, nous avons exporté plus de 15 millions de litres afin d’assurer la continuité de l’approvisionnement des marchés extérieurs”, a-t-il dit.

Le ministre a ajouté qu’en Tunisie la production nationale de lait est estimée à plus de 600 millions de litres de lait qui est toute consommée. Par ailleurs, El Behi a souligné qu’aucune augmentation dans les prix du lait produit en Tunisie ne sera appliquée.

En outre, dans le cadre de la lutte contre la spéculation, “plus de 100 décisions de fermeture ont été mises en œuvre au cours de ces deux dernières semaines dans différentes régions du pays”, a souligné le ministre.

Il a indiqué, lors de cette réunion qui a regroupé tous les intervenants, que l’accent a été mis sur la nécessité de mettre en œuvre les décisions de fermeture pour lutter contre la hausse des prix, la spéculation et la non-conformité des produits aux normes de qualité.

Plus de 50 mille cahiers scolaires et produits subventionnés ou non conformes aux normes de qualité ont été aussi saisis récemment, a-t-il fait savoir.

Et d’ajouter qu’en coordination avec les gouverneurs et les différents départements ministériels, le contrôle sera renforcé sur les circuits de distribution et les marchés pour lutter contre la hausse des prix, la non-conformité des produits aux normes de qualité, la spéculation et le commerce parallèle.

Commentaires

Ajouter un commentaire