Liste des produits de consommation dont l’importation ne sera plus libre

Liste des produits de consommation dont l’importation ne sera plus libre

 

Afin de rationaliser les importations et réduire le déficit de la balance commerciale qui ne cesse de s’aggraver et dans le but d’encourager la consommation des produits tunisiens, le ministère du Commerce vient d’établir une liste des produits de consommation non essentiels dont l’importation ne sera plus libre et dépendra à partir de 2019 du respect d’un cahier en cous d’élaboration.

Cette liste des produits non prioritaires à l’importation comprend des produits tels que les fromages, les biscuits, les chips, les bananes, les jus, les chocolats, les savons, les shampoings,  les maquillages et produits cosmétiques.

Elle comprend aussi les chaussures, les jouets, les produits électroménagers et même les téléphones portables.

On rappelle que cette mesure intervient dans le cadre des mesures d’austérité prises par le gouvernement pour rationaliser les importations et booster les exportations afin de parer au déficit de la balance commerciale qui affecte le pays.

 

Commentaires

  • Soumis par Mohsen le 5 Décembre, 2018 - 13:23
    Mr Adil, est ce que tu peux tout simplement suggerer des solutions au lieu de reprocher les gens de prendre des decisions pareil. Est ce qu'on peut pas vivre sans biscuit/bonbon/chocolat... importés en Tunisie. En plus ca veux pas dire que ces produits vont disparaitre complement mais ca va etre jamais comme avant pas plus.,
  • Soumis par Ghassen le 4 Décembre, 2018 - 19:13
    Vous parlez de mesures d'austérité, c'est complètement faux les mesures d'austérité concernent les dépenses publiques et non la limitation des importations. Pour un journal électronique spécialisé ce n'est pas acceptable.
  • Soumis par Adil le 30 Novembre, 2018 - 23:25
    Rien de tel pour encourager linflation, contrebande, marche noir et trafics de toutes sortes. Comme si la Tunisie fabriquait des téléphones portables. On n'apprend rien des leçons du passé et des expériences des autres à travers le monde. Après avoir laissé ruiner le pays et son économie e' distribuant à tout va toutes les réserves qu 'il avait et même celles qu' il n'a pas, on fait mine de se rattraper par les mesures les plus éculées qui n'ont jamais produit le moindre progrès nulle part dans le monde. On part au galop vers le scénario venezuelien dont on ne sort plus à moins de nouvelle révolution et sauf nouvelle dictature. Décidément la Tunisie est maintenant à contre temps de tout. Ses gouvernants aussi irresponsables qu'incompétents, cédant aux oukases de tous les populismes, la plongent à nouveau et pour longtemps dans le sous-développement dont elle commençait à peine à émerger.
  • Soumis par Ktari le 30 Novembre, 2018 - 22:41
    Les produits qui ne sont pas de premières nécessité et surtout les graines de tournesol!

Ajouter un commentaire